1
2
3
  • 22 Mars 2019

    En février 2019, le nombre de demandes de crédit a augmenté de 2,3% par rapport à celui enregistré en février 2018. Le montant total correspondant à ces demandes a augmenté de plus de 7%. Ce même mois, le nombre de crédits octroyés a enregistré une augmentation d’un peu moins de 8%. Le montant des crédits octroyés a quant à lui augmenté de 12% par rapport à février 2018. C'est ce qui ressort des chiffres du baromètre du crédit hypothécaire de l'Union Professionnelle du Crédit (UPC).

  • 22 Mars 2019

    Il avait été prévu que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne le 29 mars 2019. Le Premier ministre britannique, Theresa May, a toutefois demandé à l’Union européenne un ajournement de l’entrée en vigueur du Brexit. Les Etats membres européens sont disposés à reporter cette entrée en vigueur au 12 avril ou au 22 mai. Les incertitudes demeurent donc concernant le calendrier exact de ce Brexit et la forme qu’il prendra. Non seulement le calendrier exact fait l’objet de nombreuses incertitudes, mais la forme que prendra ce Brexit est tout aussi vague. Une chose est certaine, les banques belges se sont bien préparées à tous les scénarios possibles : Brexit doux, Brexit dur, report ou annulation. Pour les particuliers, peu de choses vont changer. Les entreprises risquent en revanche de rencontrer des difficultés. Febelfin a un message à leur intention : qu’elles en parlent à leur banquier à temps.

Prêterais-tu ta carte bancaire contre de l’argent?

  • 21 Mars 2019

    Fin 2018, l’encours des crédits aux entreprises auprès des banques belges était de 157,4 milliards d'euros. Sur une base annuelle, cela représente une augmentation de 6,6 %. Au cours des trois derniers mois de l’an dernier, les entreprises ont à nouveau demandé plus de crédits que durant la même période de l’année précédente, les montants étant toutefois moins élevés. Concrètement, le nombre de demandes de crédit a augmenté de 4,6 %, alors que le montant correspondant a diminué de 3,3 %. 

  • 20 Mars 2019

    La Commission des Finances a adopté hier une proposition de loi d’Ecolo et Groen visant à instaurer un serment bancaire en Belgique. Ce que Febelfin déplore. « Le serment bancaire vise surtout les employés bancaires, plutôt que les banques elles-mêmes. Il ajoute un nouveau niveau de sanctions, d'organes et de procédures à un cadre de contrôle et à un arsenal de sanctions déjà très étendu. Cette proposition de loi est donc une occasion manquée de renforcer la culture et la déontologie dans le secteur financier par le biais de véritables mesures de contenu comme nous l’avions proposé », déclare Karel Van Eetvelt, CEO de Febelfin.