Crédit aux entreprises

  • Le concept des prêts-citoyens a été évoqué à de nombreuses reprises au cours des derniers mois dans les médias. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment cela fonctionne-t-il ? Dans un court message vidéo, Febelfin s’efforce de donner les principales informations sur le sujet.

  • Depuis 2007, les banques ont injecté 88,1 milliards EUR de plus dans l’économie belge.

  • Fin 2018, l’encours des crédits aux entreprises auprès des banques belges était de 157,4 milliards d'euros. Sur une base annuelle, cela représente une augmentation de 6,6 %. Au cours des trois derniers mois de l’an dernier, les entreprises ont à nouveau demandé plus de crédits que durant la même période de l’année précédente, les montants étant toutefois moins élevés. Concrètement, le nombre de demandes de crédit a augmenté de 4,6 %, alors que le montant correspondant a diminué de 3,3 %. 

  • Le tant attendu nouveau code des sociétés et des associations a été approuvé hier par la Chambre des Représentants. Febelfin est fermement convaincue que ce nouveau droit des sociétés simplifiera grandement la création d'entreprises et permettra d’attirer beaucoup plus facilement des moyens financiers via le marché des capitaux. 

  • Les banques belges ont octroyé à nouveau au cours du troisième trimestre de cette année un nombre record de crédits aux entreprises. Les entreprises ont elles-mêmes introduit de nombreuses demandes de crédits : pour le trimestre écoulé, ce chiffre dépasse de près de 12 % celui du trimestre correspondant de l’année précédente. Les banques ont accepté la plupart des demandes de crédit : le taux de refus est donc historiquement bas. C'est ce qu’indique le Baromètre des crédits de Febelfin.

  • Le financement des entreprises est et reste une mission essentielle de nos banques. Les chiffres records en témoignent : en juin 2018, l’encours des crédits aux entreprises représentait pas moins de 154,3 milliards EUR. Derrière ces chiffres se cache un processus complexe par lequel la banque fixe un prix acceptable pour les crédits, en fonction notamment des différents risques liés au crédit qu’elles accordent.

  • Les banques belges financent plus que jamais les entreprises dans notre pays. En juin 2018, l’encours des crédits aux entreprises s’élevait à 154,3 milliards EUR. Ce sommet sans précédent tient tout à la fois à une hausse de la production de crédit et à l’augmentation du nombre de demandes de crédit. Le degré de refus suit ces tendances positives : jamais encore auparavant il n’avait été refusé aussi peu de demandes de crédit. C’est ce qui ressort des chiffres trimestriels du Baromètre du crédit de Febelfin.

  • Une série de séances d'information en dix volets consacrées au financement des PME et des indépendants sera lancée demain. L'objectif est de donner aux PME et aux indépendants une meilleure idée de leurs possibilités de financement et d'en éclairer les différents aspects juridiques et pratiques. Le SPF Economie organise les séances et Febelfin soutient l'initiative par l’intervention de représentants  du secteur bancaire.

  • Au cours du premier trimestre de 2018, on a enregistré un montant record de 152 milliards EUR de crédit aux entreprises. L’encours des crédits a ainsi augmenté de 6,9 % sur une base annuelle. Les entrepreneurs ont demandé et obtenu davantage de crédits bancaires au cours du premier trimestre 2018 qu’au premier trimestre 2017.

  • La nouvelle loi relative au droit de l’insolvabilité est entrée en vigueur le 1er mai 2018. Cette loi vise à moderniser le droit de l’insolvabilité sur différents points. C’est ainsi par exemple que les asbl peuvent désormais elles aussi être déclarées en faillite et recourir à une procédure d’insolvabilité.

Pages