Les entreprises peuvent compter sur un montant record en prêts bancaires

11 Septembre 2017

Fin juin 2017, l’encours des crédits aux entreprises atteignait près de 145 milliards EUR. Ce chiffre ne traduit pas seulement une hausse de 5,8 % par rapport à l’année précédente, mais représente aussi un nouveau record historique.

L’encours élevé des crédits se traduit aussi par une progression de 3,2 % du montant des nouveaux crédits octroyés. Le nombre de nouveaux crédits octroyés a toutefois diminué de 4,1 %. En outre, les (plus) grandes entreprises, essentiellement, ont fait un usage plus intensif de leurs lignes de crédit existantes.

Après une forte augmenation des demandes de crédit au cours du précédent trimestre, nous constatons aujourd’hui à nouveau une stabilisation. Tant en nombre (+0.1 %) qu’en montant (+0.8 %), les entrepreneurs demandent pratiquement autant de crédits qu’il y a un an.

Le degré de refus légèrement plus élevé du premier trimestre de 2017 commence aujourd’hui à marquer à nouveau le pas. Même s’il est supérieur au degré de refus enregistré au deuxième trimestre de 2016, 2015 et 2014, il est nettement inférieur à son niveau des années précédentes. Ceci montre que les crédits aux entreprises en 2017 restent accessibles aux entrepreneurs qui présentent des dossiers de crédit solides.

C’est ce qui ressort du Baromètre trimestriel des crédits aux entreprises de Febelfin.

Luc Vansteenkiste, président de la plate-forme « Financement des entreprises » : « Du Baromètre trimestriel des crédits de Febelfin, il ressort que les banques ont octroyé un montant de crédits supérieur aux entreprises au deuxième trimestre de 2017. En combinaison avec le léger assouplissement des conditions de crédit par les banques, le maintien du taux moyen faible des nouveaux crédits aux entreprises et le degré d’utilisation historiquement élevé des crédits octroyés, cette évolution permet à l’encours des crédits aux entreprises d’atteindre un nouveau record au cours du deuxième trimestre de 2017. »

L’encours des crédits atteint un nouveau sommet

En juin 2017, l’encours des crédits aux entreprises a atteint un record sans précédent de 144,9 milliards EUR.

Les entreprises continuent d’utiliser les lignes de crédit

Comparativement aux trimestres et années précédents, les entreprises ont eu recours de manière plus intensive aux lignes de crédit existantes au cours du deuxième trimestre de 2017. Elles ont ainsi utilisé 72,6 % des crédits qui leur ont été octroyés alors qu’en juin 2016, cette utilisation avait été de 71,8 %.

Cette progression s’explique principalement par le fait que les grandes entreprises utilisent davantage les crédits qui leur ont été accordés.

Source : Centrale des crédits aux entreprises (CCE) / Banque Nationale de Belgique (BNB)

Degré d’utilisation des crédits octroyés, par type de société (en %) 

 

2016Q2

2016Q3

2016Q4

2017Q1

2017Q2

Petites entreprises

84,0

84,0

83,8

83,2

83,7

Moyennes entreprises

74,5

73,8

72,2

72,4

72,7

Grandes entreprises

52,3

50,9

54,1

55,3

55,4

Source : Centrale des crédits aux entreprises (CCE) / Banque Nationale de Belgique (BNB)

Le graphique ci-dessous indique que la part des crédits à long terme ne cesse de s’accroître. Les entreprises s’efforcent en fait de se ménager le taux historiquement bas des crédits aux entreprises pour une durée plus longue. Il en résulte une moindre « rotation » dans le volume des crédits, et l’encours de crédit total peut continuer à progresser, même en cas de production de crédit modérée. 

Source : Banque Nationale de Belgiue (BNB)

Le montant de la demande de crédit se stabilise tandis que celui de la production augmente

Au deuxième trimestre de 2017, le montant des demandes de crédit dépassait légèrement (0,8 %) celui du trimestre correspondant de l’année précédente.

Le nombre de demandes de crédit s’est stabilisé au cours du deuxième trimestre de 2017 (0,1 %). 

En montant, on constate une évolution positive des nouveaux crédits octroyés (+3,2 %). Au deuxième trimestre 2017, le nombre de crédits octroyés a toutefois diminué de 4,1 % par rapport au trimestre correspondant de l’année précédente.

Le crédit aux entreprises reste accessible

Le degré de refus du deuxième trimestre de 2017 est supérieur à celui enregistré au cours du deuxième trimestre des trois années précédentes, mais il se situe toujours sensiblement en-deça du niveau de la période 2010 à 2013.

Par rapport au premier trimestre de 2017, le degré de refus a légèrement baissé au deuxième trimestre de cette année.

Les entrepreneurs belges indiquent eux aussi percevoir un léger renforcement des obstacles au crédit.

Alors que 28,5 % des entrepreneurs considéraient au cours du premier trimestre de 2013 les conditions de crédit comme défavorables, ce pourcentage est tombé au cours du deuxième trimestre de 2017 à 6,8 %. Ce faisant, ce pourcentage vient se situer juste au-dessus de ce qu’il était au cours du premier trimestre de 2017, ce qui permet à l’indicateur des freins au crédit de toujours marquer un niveau historiquement faible.

Une courbe descendante sur le graphique ci-dessous est le signe d’une amélioration de la perception touchant les obstacles au crédit. Plus la courbe est basse, moins les entrepreneurs ont le sentiment de rencontrer des entraves au crédit.

Source : Banque Nationale de Belgique (BNB)

Dans le cadre de l’enquête BLS (Bank Lending Survey) de la BNB, les banques font cependant état d’un léger assouplissement de leurs critères d’octroi de crédits. Le fait que le degré de refus ait malgré tout augmenté pourrait indiquer que dans un climat économique amélioré, les entreprises sont plus nombreuses à tenter leur chance, sans que leur dossier soit pour autant bien préparé.

L’octroi de crédit reste soutenu par la faiblesse des taux d’intérêt

Selon la BNB1, le taux moyen des nouveaux crédits aux entreprises s’est stabilisé en juin 2017 à un niveau de 1,64 %. Les faibles taux d’intérêt continuent ainsi à soutenir la croissance du crédit.

Source : Banque Nationale de Belgique (BNB)

Pour plus d’informations

Vous pouvez obtenir de plus amples informations auprès de Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin, au numéro de presse 02 507 68 31 ou à l’adresse courriel press@febelfin.be.

Vous trouverez une vue d’ensemble de tous ces chiffres et d’autres informations encore sur le site internet www.financementdesentreprises.be.


1 Aperçu trimestriel Observatoire du crédit aux sociétés non financières.

Plus sur: